samedi 23 août 2008

Conte à Binic 20 août 2008,




Arthur (au fait, ça voudrait dire "Petit Ours" en breton, d'après Fabien le guide de l'exposition sur La légende du roi Arthur aux Champs Libres à Rennes) donc Arthur le papillon héros de la première histoire ne savait pas danser le tango mais il l'apprit quand les deux petites filles décidèrent de le lui apprendre. (Conte en 3D "Instant présent")
C'était la dernière séance de la saison tout au moins à la salle de l'Estran, il y avait moins de monde mais le public était chaleureux et à l'écoute. Je n'oublierai personne et surtout pas la jeune maman qui est venue manifester son contentement à la découverte de "mon univers" Je terminerai ce billet avec la randonnée de la petite fille, car elle semble s'en être régalée :
Une petite fille demande du pain à sa mère
D'abord donne-moi du lait
Du lait, quel lait ?
Le lait de la vache !
La petite fille va voir la vache
Vache donne-moi ton lait
d'abord donne-moi de l'herbe
De l'herbe, quelle herbe ?
L'herbe du pré !
La petite fille court voir le pré
Pré donne-moi ton herbe
D'abord donne-moi la faux
La faux, quelle faux ?
La faux du forgeron !
la petite fille court voir le forgeron
Forgeron donne-moi ta faux
D'abord donne-moi la graisse !
la graisse, quelle graisse ?
la graisse du petit cochon !
La petite fille court voir le petit cochon
Cochon donne-moi ta graisse
D'abord donne-moi les glands !
Les glands quels glands ?
Les glands du chêne !
La petite fille court voir le chêne
Chêne, donne-moi tes glands
D'abord souffle-moi le vent !
Le vent, quel vent ?
Le vent de la Manche !
La petite fille court vers la Manche
et.......................
La Manche souffle le vent sur
le grand chêne
il donne ses glands
la petite fille les porte au petit cochon
il donne sa graisse
la petite fille la porte au forgeron
il donne sa faux
la petite fille la porte au prè
il donne son herbe
la petite fille la porte à la vache
elle donne son lait
la petite fille le porte à sa mère
elle lui donne son pain
La petite fille part dans le jardin
Elle pose son pain sur la margelle du puits
La pie vient
y a une pie dans le jardin
j'entends la pie qui chante
y a une pie dans l' jardin j'entends la pie chanter
j'entends j'entends
j'entends j'entends
j'entends la pie qui chante
j'entends j'entends j'entends j'entends
j'entends la pie s'envoler
y a plus d'pain sur le puits
y a plus d'pie dans l'jardin
J'entends l'en fant qui rit.
Conte qui pleure, conte qui rit, comme l'écrit Yves Pinguilly, les contes sont finis.
Enregistrer un commentaire