dimanche 31 août 2008

4 - Cheveux d'Or rencontre la reine des Requins, et Pehue le mangeur d'hommes.

Après la fête chez le Dieu des Requins, les 7 requins Kepanila, Hilo, Kau, Kua, Monokini, Kapunela et Cheveux d'Or le requin né d'humain ont nagé nagé nagé jusqu'au royaume de la Reine des Requins qui se nomme Cheveux d'Or.
La reine des Requins comprend aussitôt la nature humaine du plus jeune des 8 requins. Elle reçoit la petite troupe avec magnificence. Elle leur propose les meilleures piscines, elles sont nombreuses autour de son palais Après leurs déambulations guerrières, les rois requins profitent de nombreux délices dans la joie. On leur offre des chants, des noix de coco, de l'awa enivrant  et ils jouent à de très vieux jeux. ils sont au paradis. Avant de partir la reine des requins offre à Cheveux d'Or qui porte son nom une couronne d'or.

Enfin la troupe quitte le royaume de la reine des Mers.
Elle nage de la belle nage douce et souple des requins.
Et soudain sur leur chemin voilà qu'ils rencontrent un requin inconnu, un requin étranger.
Cheveux d'or lui demande son nom. Le nouveau requin répond qu'il s'appelle PEHUE, il dit qu'il habite non loin de là, dans des eaux proches.  cheveux d'Or lui demande ce qu'il fait dans ces eaux. Pehue répond qu'il s'amuse à regarder des êtres humains s'amuser sur le haut des vagues, sur des planches de bois. Quand Cheveux d'Or lui demande qu'est-ce qu'il attend à les regarder ainsi, Pehue le requin blanc répond qu'il veut les manger "ces crabes" comme il les appelle.

Il vient d'en manger quelques uns et ses paroles colorent de rouge les eaux. cheveux d'Or voudrait bien se jeter sur lui mais il veut le prendre autrement :

"Si tu écoutes mes conseils tu mangeras ces crabes humains. Il suffit de nous suivre jusqu'au rivage où ils mettent leur planches à l'eau. Nous rabattrons les crabes que tu aimes et tu en attraperas autant que tu veux et très facilement".

Et loin de Pehue, il apprend à ses compagnons que ce personnage doit mourir, qu'il ne doit plus souiller les eaux de la Reine des Mers.
Nageons... ils nagent vers les plages ou les crabes humains jettent leurs planches de bois.  Mais alors que Pehue le mangeurs de crabes humains s'élancent une énorme vague passe et les requins poussent Pehue dedans. Tourné roulé boulé poussé par la vague Pehue est jeté sur la plage.  L'air traverse ses ouïes, le sable les bouche et bientôt une dernière convulsion le porte mort. Son corps au soleil s'assèche, il se déchire petit à petit, le soleil ronge son corps, le vent l'emporte,  bientôt il nereste plus que la lange de Pehue. étrangement elle bouge telle une anguille et retourne dans la mer. Dès l'instant où elle touche l'eau la langue devient de nouveau requin. Et il peut de nouveau souiller les eaux de la Reine des Requins. La Reine arme une armée pour lutter contre le nouveau Pehue. Elle demande à Cheveux d'Or et ses rois requins de la rejoindre. De son côté Pehue monte une armée effroyable avec tous les requins mangeurs d'hommes. Quand les deux armées se sont rencontrées, le choc  été effroyable. Les heurts violents, ont fait surgir des vagues insurmontables ; le sang s'est répandu, et les corps se sont mêlés. Qui allait gagner ? Qui serait victorieux ? Un grand nombre de requins sont tombés dans le fond de la mer mais ils sont remontés pour flotter au dessus de la mer. C'étaient les  cadavres de requins  de l'armée de Pehue et surtout celui là même de Pehue le requin blanc mangeur de crabes humains.

Tous ceux de l'île parlèrent de la terrible bataille.
Les mots passèrent du haut des dernières feuilles de palmier jusqu'aux fumerolles des volcans, qui s'élevaient jusqu'au nuages les plus hauts pour en parler encore jusqu'à retomber dans les vallées profondes pour en porter les derniers échos. Mais une information a couru cette île et les autres îles : grâce à Cheveux d'Or et à ses rois requins, les chemins de la mer étaient devenus plus sûrs. Chaque requin de la mer écoute la grande parole : les humains nagent et pêchent d'un côté ; les requins ne les attaquent plus.



C'est une vieille histoire
un très vieux conte de Polynésie.
Enregistrer un commentaire