samedi 19 janvier 2008

Destination Brésil-Congo : Syncrétisme


Le choix de ce terme a soulevé bien des interrogations. Il semblait "effrayant", trop "intellectuel", ne ferait-il pas "peur" ? Hormis les amis, bénévoles et adhérents, il faut bien le regretter, le public n'est pas venu.

Que voulait dire ce terme : Syncrétisme : du grec sugkcrêtisme = union des Crétois ! Soit, système philosophique ou religieux qui tent à faire fusionner plusieurs doctrines différentes.

Simplissime ! Il faut finalement affronter nos peurs.

Moi aussi je crains les définitions dites intellectuelles.

Moi aussi je crains le côté "intellectuel" des "conférences"

En fin de compte hier, ceux qui ont craint ce mot ont manqué la compréhension des liens qui unissent le continent africain au continent sud-américain, et surtout le Congo au Brésil. Qu'à dit Nancy "Si le Congo n'a pas besoin des Noirs, le Brésil leur doit tout" (de tête). Ils ont manqué aussi une double rencontre, un moment, esthétique, joyeux, musical, bref, comme tout ce qui caractérise chaque rencontre à propos du Brésil avec Brésil No feminino et ce soir-là SOS Congo Brazzaville : convivial. Pour l'Afrique, pour le Brésil l'apprentissage est joie. Il faudrait que cela soit en France aussi : ça ne saute pas aux yeux il est vrai : en France en fait, avant d'apprendre, il faudrait déjà être dans la perfection.
Le Festival n'est pas terminé : reste l'atelier de danses indiennes, gracieusement gratuit, ce samedi 19 janvier

.... et tout ce qui est indiqué sur le dépliant déposé ci-dessus. A bientôt
Pour en savoir davantage : mqvadultes@hotmail.com - 02.99.59.04.02
Enregistrer un commentaire