dimanche 26 août 2007

Des nouvelles De binic



Côté "intelligent" : je ne l'ai pas dite, mais l'une de mes histoires préférées est Vietnamienne et intitulée : "L'enfant, le Tigre et l'intelligence" et dans la foulée, si on parlait de la légende du nom Lania ? d'où vient-il me demande-t-on souvent.

C'était il y a long longtemps. Trente ans déjà 1977. Sur la route de Dreux j'allais rejoindre une voisine. Ensemble nous emménerions nos moufflets respectifs à la Maternelle. Ce jour-là elle s'étonne. "Où est-il vot' nia ?" Il n'y a pas longtemps que je fréquente la Beauce et les beaucerons, voire ronnes. On sait comment sont les accents, les idiomes et tout et i e cuanti (je fais exprès) je décide d'obtenir les points sur les i "Mon quoi ?" dis-je sachant pertinamment qu'il me "suit" quelques pas en arrière. Elle répète. Je comprends : "Ah dis-je, ça veut dire "enfant au masculin" ! A l'époque je dis volontiers que je ne suis qu'une enfant. Je réfléchis : le nian je vais le mettre au féminin, donc le nian, la nian et pour ne pas faire trop nian nian je choisis de signer délibérément mes peintures d'un nouveau nom : Lania, -qui a un petit air de famille avec celui de ma mère- Et voilà. Pas plus difficile que ça : un jour j'ai inventé mon pseudo moi-même. Attention Lagrande, le ciel va te tomber sur la tête : ce fut vrai mais c'est une autre histoire.
Enregistrer un commentaire