samedi 8 septembre 2007

Côté Conte.

Il était juste question de l'enchaîner plusieurs fois. Au soleil si possible ! Quel plaisir. Il était là et il caressait nos peaux et il illuminait le pré qui était devant nous. Nous parlions avec conviction. Tout allait sans heurt, lorsque soudain on nous interpella "C'est quoi le texte que vous lisez ?" Etonnement. Le banc sur lequel elles sont assises n'est pas tout prêt. Donc, nos voix portent. "Vous nous entendez ?" Et l'unde des deux de répondre que, non seulement elles nous entendent mais que mieux, elles nous écoutent, que meilleur, elles attendent que nous finissions l'histoire pour quitter le parc. La fin de l'histoire !!!! Je suis ravie, non pas à propos du texte -je sais qu'il plaît un certain concours m'en a assuré- mais à leur propos. Quelles âge ont-elles ? 16, 18 ans ? Que disent-elles ? Qu'elles aiment écouter des contes ! Allez, y a pas d'âge pour le conte au verger. On prend ce qu'il offre. Qu'offre-t-il ? Est-il nécessaire de le savoir ? De toute façon, une fois dit, il laissera sa trace. Côté coeur.
Enregistrer un commentaire