dimanche 18 septembre 2016

Chancé, dimanche 18 septembre, portes ouvertes à la Chapelle St Marc

La pluie ? Quelle pluie ? Pas de "la la la flic floc" aujourd'hui. Supers sourires. 
La porte est ouverte, je suis un peu en avance. Madame Fougère responsable Culturelle m'accueille et m'invite à visiter l'église de Chancé qui, elle aussi, a fait l'objet d'une belle restauration. Au passage je remarque la fine pointe qui se dresse  
au-dessus de sa toiture  
et sur son toit.

Retour à la Chapelle, qui fait face à l'auberge réputée Les Tilleuls


Bonjour à tous et à chacun, je m'arrête sur le parvis : je m'adresse à mon public et annonce la couleur : "Non non non on ne vas pas entrer dans la chapelle n'importe comment. Si vous permettez on va y entrer deux par deux, en cadence et en mouvement" 

Et je transmets ce qui risque de devenir un tube


La terre glaise c'est comme les Z'homards
quand c'est cuit c'est rou ou ou ou ge
Respectons les principes de l'art
Que personne ne bou ou ou ge


Invitation à apprendre la comptine. Invitation à se transformer en statue ; tout le monde -enfants et adultes- joue le jeu et c'est en souriant que chacun trouve sa place dans l'attachante petite chapelle de Chancé, au retable intéressant, tous deux récemment superbement restaurés, un investissement pour la commune. 







St Marc, tenant un livre dans ses mains nous accueille. Pour ceux qui ne le savent pas, St Marc est le saint des greffiers, journalistes, reporters et secrétaires. Pas si mal pour frayer avec l'oraliture soit l'écriture orale dans l'air.
Et justement de l'air, dans les mots de la prière de Mimoun qui veut devenir plus fort que bûcheron, il y en a. Même que "Par Allah, seigneur fasse que je devienne lion !" Passe la bourrasque. Et quand elle est passée, Mimoun Lion se tient devant tous et toutes crinière, queue, crocs et faim de gazelle la belle.... et la pauvre. dévorée. Mais surviennent les chasseurs. Et leurs arcs et leurs flèches ; pauvre Mimoun Lion qui se croyait le plus fort....
La suite s'envole en "dessinature" : mains doigts bras deviennent crayons, nous dessinons tous ensemble et avec entrain,  la maison que Gandon le menuisier a bâtie. Jusqu'à son mariage. "C'est rapide" commente une délicieuse enfant. Commentaire illustrant que même les enfants ont besoin de temps.
On a parlé mariage ? On pourrait bien nouveau-né ? C'est fait. 
Le petit Marc va bientôt naître. Gandon le menuisier décide de lui offrir une bercelonnette.  Mais entre la famille Zoutils et la Famille Plancha l'ambiance n'est pas à la fête. Gardon le célèbre menuisier de Chancé le pourra-t-il ? 
Rassurez-vous tout finit bien. 
Pour le petit éléphant qui désobéit à ses parents, comme pour la fillette qui veut du pain quand sa maman veut du lait, comme pour moi ravie d'accueillir Monsieur le Maire de Chancé en son lieu, soit Monsieur Jean-Baptiste LEBOUC.
C'est fini ? 
Mais oui, c'est la petite souris qui l'a dit. 
Du présent déjà passé,semble-t-il, un bon souvenir d'une journée de septembre 2016 #patrimoine en 45 mn.

Mon numéro de téléphone, si vous désirez que je conte pour vous 07 70 34 90 72
Enregistrer un commentaire