dimanche 29 juillet 2007

Le chêne à trois étage





"Les glands du chêne à trois étages" La petite Marie était abasourdie. Quelle histoire. Et si elle récapitulait.
Pour avoir son pain, sa mère lui a demandé du lait !
pour avoir du lait, la vache lui a demandé de l'herbe !
pour avoir de l'herbe, le pré lui a demandé la faux !
pour avoir la faux, le forgeron lui a demandé la graisse
pour avoir la graisse, le petit cochon lui a demandé les glands du chêne à trois étage !
Où allait-elle le trouver celui-là, jamais entendu parler de Chêne à trois étages.
Si au moins il lui avait demandé le chêne de Bouloc !
ou encore le chêne de Hallouville !!
ou encore le chêne de Monfort de Bretagne !!!
ou encore le chêne de Maurepas, mais le chêne à trois étages !!!!

Comment faire ? Désespérée, ou peut-être inspirée, elle tourna sept fois sur elle-même, les yeux fermés -une vieille formule magique familiale- et dans la direction où ses yeux s'ouvrirent, elle reprit courageusement son chemin.
Croyez-le, ne le croyez pas, voilà où elle arriva et ce qu'elle découvrit sans oublier, sur le sable Albert, sa grande soeur et leurs sympathiques parents et tous les autres aussi.
Enregistrer un commentaire