samedi 11 mars 2017

18 février proverbialement conteur et familial

Bonjour Lania, que m'as-tu dit, tu sais, je deviens un peu sourde ?
J'ai dit, ma Gnialala -c'est l'une de près de mes 43 tortues- que j'ai retrouvé une information qui me plaisait. 

Elle n'est pas de mars, elle est de février. 
Et je pense qu'elle peut intéresser les organisateurs de spectacles contés. 
Avant, et oui ma Gnialala  il y avait un avant, -et je n'y étais pas- les contes étaient dits, en veillée et l'hiver. 

Aujourd'hui ils baguenaudent tout au long de l'année et tant mieux. Mais avant, la date phare pour la fin des contes en veillée était le 18 vrier, jour de naissance de l'une de mes deux plus belles merveilles. Jour de la Saint Alexandre Alexandre Renaudin bonjour)
 J'ai toujours pensé qu'une séance contée, à la Russe, en extérieur, sous doudoune et verre de vodka en main ou mojito italien 
au basilic -invention goûtée au Vino in Terra restaurant italien rennais- accompagnés d'un musicien accordéoniste enchanteur serait une date historiquement ô combien opportuniste pour lancer, pour de vrai, les contées urbaines ou autres.

Photo de ma fille Neenah, qui a, ces deux touristes, surprises, 
se rendant à la première soirée contée urbaine et hivernale
qui aura lieu, organisateurs, quand voudrez.

Ce n'est qu'une info, grâce à ce proverbe : 


"A la Saint Alexandre finies les cendres" 
(Robert Laffont Dictionnaire de Proverbes et dictons)
Comme toutes les idées, elle est à peaufiner et ce qui ne gâte rien, gracieuse... (pensée à Asli Erdogan) elle est à prendre !
Tu es d'accord ma Gnialala ?
Parfaitement !
Ouf j'ai déjà un soutien. :-).
Enregistrer un commentaire