samedi 4 novembre 2017

Sur le magazine "Les Rennais nov-déc17 : manger une tour Eiffel

ça donne envie
"une tour Eiffel en crêpe, de la purée en forme de carotte... et bien autres choses encore grâce aux l'imprimante 3D du Cercle Culinaire Contemporain sis à Rennes.
 moi, contant dans un lieu  si magique que la parole s'y dédouble
 le chemin allant vers la bastide
 la bastide
 conteur au repos
 Petite Marie au bout du bout du bout du Morbihan
 à trois pas de la célèbre petite chapelle
 entremets exquis en peau dès l'enfance jusqu'au  pain

Et me reviennent l'étonnement et le rire des spectateurs et trices quand je clôture l'enchaînement conteur de "Elle court, elle court la petite Marie, mais où court-elle ?" en disant 
"Aujourd'hui, c'est ainsi qu'on obtient le pain.... par imprimante" 
Et que je poursuis en faisant dire à la petite-fille de la grand-mère " 
"Maman donne-moi des céréales de Tatie Muesli !"
Concluant 
"Ainsi les enfants, filles ou garçons déjeunent-ils aujourd'hui" 
Je pratique la visualisation. 
Je fais du "conte éveillé" et parfois "réveillé"
Ce texte, je l'ai écrit en 1998. Et je l'ai dédié à Monsieur Larroque, anciennement le très célèbre boulanger de la place des cornières d'une bastide qui me fut chère et le devient pour un tas d'oreilles qui pensent,  (universel, bonjour) au village et au boulanger de leur enfance et viennent me le dire. Emotion. D'autant plus que le jour où je suis entrée dans ce village pour le contacter et dire à ce boulanger ainsi qu'à son épouse, la magie du goût de son "petit pain doux chaud et sucré", des cloches sonnaient une sorte de fin d'enterrement : le sien. Fin, émue.
Enregistrer un commentaire