mercredi 7 novembre 2018

Rêver d'un coup de fil.

Le paquet magique.
Il est arrivé il y a bien une semaine. 
"C'est le Père Noël qui te l'envoie, il m'a dit qu'il ne pourrait pas passer dans ton patelin le 24 " 
me dit-on.
"D'accord, alors je ne l'ouvre pas ?"

"Non, tu ne l'ouvres pas !"

OK je ne l'ouvre pas. Je suis obéissante.
Une semaine qu'il est là où je l'ai mis, si prête à obéir que je ne le vois plus.
Mince, je viens de le heurter, un orteil en moins. Il est de bon format. Bref, il déborde sur le sol.
"Comment ça tu ne l'as pas ouvert ? Mais tout n'est pas pour Noël !"
"Ah bon, chouette" Un certain plaisir, accrochée au téléphone, bref quasi en face à face. Des rires des deux côtés
Elle déballe
"Super, des OVNIS pétillants et à la fraise mais couleurs pastels.... Juste les pastilles que dégustaient la petite marie, offertes par son grand-père. Qui lui fait face mais dont elle ne sait pas qu'il est son grand-père. Par contre lui, il sait. L'épicière aussi sait. Lui il sait que celle qui se tient devant lui est sa petite fille. Il sait qu'il n'a pas le droit de le lui dire. À quoi pensez vous, je vous vois froncer les sourcils ? Mais qu'allez-vous penser là ? mais pas du tout, ce n'est pas un pédophile, c'est juste un grand-frère qui freine sa frustration, et tente de faire plaisir à la fille de son fils qui lui refuse de connaître ses petits-enfants. Oui, c'est un grand-père qui ne peut pas dire à l'enfant qu'il est son grand-père. Mais dans le village, tout le monde le sait, quand on la voit passer, les murmures s'amplifient. Ça, elle ne sait pas, mais elle sait que....(Suite de guerre... Entre éclats de rire, elles se remémorent cette perte de vie)
Super des crottes en chocolat
super une histoire de Nazreddine
super du jazz MERCURE
super du halva au sésame...."
Noël un 8 novembre 18, c'est presque la Saint-Nicolas que leur mère fêtait lorsqu'elles vivaient en Allemagne.
Elles se marrent.
Et avec le Halva, elles évoquent, en riant encore, l'énorme caverne d'Ali baba qui existait rue #StRome à #Toulouse

 Une après midi contes à Bédée et en babouches pour un repas merveilleux.

 Photos de Lania

et qui recélait des trésors de sonorités autant que de parfums, de goûts divers et variés


avant même de les tenir en bouche, -confiture de rose de Turquie par exemple ou poivrons ou piments, ou fromages belges- de paroles en toutes langues, à commencer par celle du propriétaire et des toulousaines, sans oublier les grands tonneaux de dattes ou de lupins, ni les épaules de porc ou les saucisses finissant de sécher du bout d'un fil en descendant du plafond. 

Photo de Franck Hamel

"Et le beau au plafond" ?
D'un regard, elles se souviennent du bateau suspendu.
Et l'une pense à Gide -si pas d'erreur- qui enfant disparaissait sous les tapis, dans une même pareille semblable cave, celle de l'épicerie d'une tante. 
Pour y rêver, rêver, rêver... à d'autres ailleurs.
Bonjour #AnastasiaOrtenzio, #ChantalFerdinand Joséphine, Flo, Mariesa....Belle journée à vous qui lisez.

Les photos sont de #FranckHamel
Enregistrer un commentaire